• Exposition en cours
  • 1

Genèse d'un musée

Historique

musee-bonnard-jardinPierre Bonnard a séjourné au Cannet de 1922 à 1947. Il loue trois villas avant d'acquérir en 1926 Le Bosquet, une maison sur les hauteurs de la ville où il se retire définitivement de 1939 jusqu'à sa mort en 1947.

Les paysages du Cannet et la lumière du Midi sont pour lui des sources d'inspiration inépuisables.

C'est durant cette période, qui dure près de 25 ans, qu'il peint ses tableaux les plus inspirés, ceux dont les spécialistes s'accordent à dire qu'ils sont ses plus belles oeuvres. Bonnard va produire plus de trois cents oeuvres au Cannet, certaines intimistes, inspirées de son univers privé (l'intérieur de sa maison, son jardin), mais aussi des paysages de la ville et plus globalement du Midi, où le sujet est le prétexte à une explosion de couleur et de lumière et à la mise au point d'un nouvel espace pictural.

Le paysage environnant agit en profondeur sur Bonnard au même titre que la Sainte- Victoire pour Cézanne ou Giverny pour Monet, comme un territoire prégnant. C'est cette histoire de lien et d'identité entre Bonnard et Le Cannet qui donne sa profonde légitimité au musée.

 

Le musée

saint-vianney2Le bâtiment est un des derniers témoins de l'architecture Belle Époque : l'Hôtel Saint-Vianney, typique des constructions du XXe siècle. L'implantation du musée vient s'intégrer dans un projet urbain plus vaste qui permet une requalification du centre ancien du Cannet.

Le musée Bonnard créé à l'initiative de la ville du Cannet obtient le label « Musée de France » en décembre 2006 sur la base de son projet scientifique et culturel.


Le contenu du musée a été défini à partir des travaux de recherche menés par la MISSION musée Bonnard, notamment sous l'égide de Marina Ferretti Bocquillon, historienne de l'art et chargée de mission au Musée d'Orsay, Marie-Christine Grasse, conservateur des musées de la ville de Grasse, ainsi qu'à partir des conseils éclairés de la Direction des Musées de France, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) Provence-Alpes-Côte d'Azur et de différents conservateurs de musée parmi lesquels Véronique SERRANO, aujourd'hui conservateur du musée.

 

Le parti architectural

Projection musée

Le projet architectural dû aux architectes Ferrero & Rossi de Vence associés à Birgitte Fryland pour la muséographie et Jérôme Mazas, paysagiste., d'un coût de 4 473 552 €, est soutenu par le conseil général des Alpes-Maritimes à hauteur de 30% du coût total des travaux et le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur à hauteur de 10 %. Le musée Bonnard a reçu en octobre 2015 le Prix Équipement (Public Amenity Prize) du concours d'Architecture contemporaine ArchiCOTE organisé par le Syndicat des Architectes des Alpes-Maritimes et COTE Magazine.

La réhabilitation du site de la villa Saint-Vianney développe près de 890 m² de surfaces utiles, dont 495 m² à partir du bâtiment existant. Une extension correspondant aux surfaces supplémentaires (395 m²) est réalisée dans le dénivelé du terrain et permet de créer un important espace d’accueil, une salle pédagogique et une boutique ainsi qu’une vaste terrasse et un jardin. Le paysagiste, Hervé Meyer, intervient auprès du musée Bonnard en qualité de conseil pour l’embellissement de son jardin.

La façade est largement ouverte sur le boulevard Sadi Carnot et marque l’entrée du musée. L’édification d’une colonne vitrée, contenant une cage d’escalier et un ascenseur, décollée du bâtiment existant par une passerelle, permet l'accès aux personnes handicapées, tout en offrant une vue imprenable sur le paysage.

Les installations techniques (gestion de la température, de l'hygrométrie et de l'éclairage) répondent aux exigences muséales édictées par la Direction des musées de France et sont conformes aux réglementations internationales. Le parti pris architectural préserve l'esprit des lieux.

 

Le musée Bonnard en quelques dates

1983 : Michèle Tabarot, Adjoint à la culture de la ville du Cannet noue les premiers liens avec la famille de l'artiste.

1995 : Michèle Tabarot est élue Maire du Cannet. 1998 : acquisition par la ville de l'Hôtel Saint-Vianney pour y créer le musée.

2001 : Exposition Pierre Bonnard sous la lumière du Cannet à l'Espace Bonnard. Suivent chaque année des expositions consacrées à Pierre Bonnard ou son environnement artistique.

2003 : le Conseil municipal approuve le principe de création d'un musée sur le site de l'Hôtel Saint-Vianney. Premières acquisitions de la Ville du Cannet et premiers soutiens. Création d'un Comité scientifique placé sous l'égide de Françoise Cachin, honorée Directeur des musées de France.

2004 : Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication, lors de sa visite sur le site de l'Hôtel Saint-Vianney, exprime son soutien au projet.

2005 : un concours de maîtrise d'oeuvre est lancé.

2006 : l'équipe d'architectes est retenue : sont associés à Birgitte Fryland pour la muséographie et Jérôme Mazas, paysagiste. Décembre : Sur proposition du Haut Conseil des musées de France, le musée Bonnard obtient le label Musée de France. Le musée reçoit par l'entremise de la Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique, une première promesse de dépôt de l'État : Paysage soleil couchant, Le Cannet, v. 1923. Le musée prête 3 oeuvres à l’exposition Del Complesso del Vittoriano à Rome.

Mars 2007 : le jardin de la maison de Bonnard, Le Bosquet est classé aux Monuments historiques.

2008 : seconde promesse de dépôt de la Fondation Meyer : Vue du Cannet, 1927. Achat de la ville du Cannet avec l'aide de l'État de la peinture Les Baigneurs à la fin du jour, v. 1945, anc. Coll. Tériade.

2009 : la ville du Cannet participe au vernissage de l'exposition Bonnard The Late Still Lifes and Interiors au Metropolitan Museum à New-York et annonce l'ouverture prochaine du musée Bonnard. Des liens privilégiés sont créés avec la Collection Phillips à Washington. Juillet : Début du chantier. Novembre : Accord de principe pour le dépôt du musée d'Orsay, La Salle à manger au Cannet, 1932.Prêt de 5 oeuvres à l’exposition Bonnard, guetteur sensible du quotidien au musée de Lodève.

2010 : achat par la ville du Cannet avec l'aide de l'État et du mécénat privé, Nu de profil, v. 1917. Mars : Achat par la ville du Cannet d'un rare exemplaire de La Promenade des nourrices, frise de fiacres, lithographie en 4 panneaux. Septembre : Le musée Bonnard prête deux oeuvres majeures à l'exposition Bonnard Magier der Farber au Von der Heydt Museum à Wuppertal. Décembre : Identité visuelle par Vincent Hanrot, Agence Bik et Book, Marseille.

Samedi 25 juin 2011 : inauguration du musée Bonnard, premier musée au monde consacré à cet artiste, avec l'exposition Bonnard et Le Cannet. Dans la lumière de la Méditerranée du 26 juin au 25 septembre 2011. Cette exposition est reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines Service des musées de France. Présentée jusqu'au 25 septembre, l'exposition inaugurale a accueilli près de 52 000 visiteurs en trois mois, plaçant ainsi le musée Bonnard dans les institutions culturelles d'importance de la Côte d'Azur. Première présentation des collections du musée Bonnard avec Les collections. Bonnard, une vie dédiée à l'art d'octobre 2011 à avril 2012.

2012 : 19 Mai : signature d'une convention de partenariat avec les musées nationaux d'Orsay et de l'Orangerie. L'exposition Bonnard, entre amis. Matisse, Monet, Vuillard... du 20 mai au 16 septembre 2012 est composée de regards croisés entre Bonnard, Matisse, Monet, Vuillard. Elle est suivie de la reprise en exclusivité du 13 octobre 2012 au 6 janvier 2013 de l'exposition Misia, Reine de Paris, présentée l'été 2012 au musée d'Orsay, à Paris. Achat avec l'aide du FRAM d'un gouache Paysage du Cannet, vers 1923-1926 et d'une huile Nus se reflétant dans une glace [1900] 1907 ainsi que l'Affiche pour La Revue blanche de Toulouse-Lautrec.

2013 : présentation inédite d'une collection privée d'estampes d'Odilon Redon et Maurice Denis L'Œil d'un collectionneur. Redon & Denis : Rêve, amour, sacré du 26 janvier au 28 avril 2013. Achat d'un huile Paysage du Cannet par temps de mistral, Le Cannet, 1922 avec l'aide du FRAM.
L'exposition d'été Le Nu de Gauguin à Bonnard. Ève, icône de la modernité ? propose une exposition inédite du 6 juillet au 3 novembre 2013 sur la représentation d'Ève par les peintres modernes. Le musée Bonnard a été visité par plus de 150 000 visiteurs après deux années d'existence.

2014 : second volet d'une collection d'estampes Les Peintres graveurs. Bonnard, Vuillard & Les Nabis du 16 mars au 15 juin 2014. Don d'une huile sur toile L'Amandier (vers 1930) de la Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique qui vient compléter les Collections du musée. L'été 2014, le musée Bonnard propose l'exposition Les Belles endormies sur le rêve et le sommeil à travers des œuvres d'artistes modernes tels que Bonnard, Vuillard, Vallotton, Matisse, Picasso, Brancusi, Van Dongen et tant d'autres. A l'automne, Nouvel accrochage des collections du musée enrichi d’une dizaine de peintures inédites, dépôts de plusieurs collections privées.

2015 : L’été 2015, le musée Bonnard présente du 27 juin au 31 octobre 2015 une exposition sur le peintre Henri Manguin. Un fauve chez Bonnard. Du 24 novembre au 8 juin 2016, (re)découverte Les Collections, Du Grand-Lemps au Cannet. Ce nouveau parcours dévoile trois peintures inédites.

Musée Bonnard

16 boulevard Sadi Carnot
06110 LE CANNET
Côte d'Azur - FRANCE
+33 (0)4.93.94.06.06

Lettre d'infos

Recevoir nos actualités chaque mois par e-mail :

Partenaires du musée

logo noir LeCannetOrsay

 

Recherchez

Restons connectés & avis

     twitter-50px     google50px     pinterest-50px    instagram50px
TripAdvisor-petit   Exponaute-petit   Googlepetit